Protection de chantiers
Vous êtes ici : Accueil > Prestation > Protection de chantiers

70% des entreprises du BTP reconnaissent être victimes d'au moins un vol par an.

  • Forte augmentation du prix des matières premières
  • Engins et matériels à forte valeur marchande
  • Environnement « ouvert »

Pour garantir la baisse des vols d’outils, de fournitures de chantier ou encore de matériaux tels que le cuivre, ETS Protection a parfaitement réussi à développer des systèmes efficaces pour lutter contre ce fléau.

Une offre complète « sur mesure » intégrant :

  • L’étude technique de vos besoins
  • Votre accompagnement dans les démarches légales (CNIL, Préfectures, ...)
  • Installation, tests et mise en service du matériel
  • La signalisation dissuasive
  • La gestion des retours d’alarmes
  • La maintenance
  • Les interventions humaines

 

Nos systèmes :

Nos installations sont composées de centrales d’alarme sans fil. Ces centrales et leurs différents éléments ont un mode de fonctionnement par radio entre les différents éléments et communiquent sur le réseau GSM/GPRS, vers le centre de télésurveillance.

Nous utilisons des détecteurs volumétriques équipés de caméra infrarouge, enregistrant une courte vidéo. Celle-ci permet une levée de doute vidéo, et ainsi optimise le nombre d’intervention lors de déclenchements.

  

Nos systèmes anti-intrusions empêchent les tentatives d’occupations ainsi que toutes intrusions par des personnes non autorisée qui tentent de pénétrer dans vos locaux.

Nos appareils possèdent différentes sécurités afin d’assurer la protection maximale de vos sites :

  • Cellules infrarouges (pour la détection volumétrique)
  • Caméra (permettant la levée de doute image)
  • Autoprotection (en cas d’arrachement)
  • Vérification de la présence des éléments
  • Test cyclique quotidien envoyé à la télésurveillance

  

 

Fonctionnement des systèmes :

La levée de doutes se fait de jour comme de nuit à l’aide des détecteurs caméras qui sont installés sur le chantier, ou, via le module de micro-interphonie. La centrale d’alarme envoie une séquence vidéo (10 secondes) au poste de télésurveillance agréé ASPAD P3.

Si la levée de doutes est positive, les consignes d’envoyer un agent de sécurité et/ou les forces de l’ordre seront respectées. L’utilisation des caméras et l’interphonie filtre les détections intempestives et évite l’intervention coûteuse d’un agent de sécurité.

En cas de levée de doutes positive avec le module de micro-interphonie, le poste de télésurveillance effectue une télé interpellation auprès de l’intrus. « Vous êtes sur un site protégé, veuillez-vous identifier » ; « les forces de l’ordre sont prévenues, veuillez quitter les lieux ».

Avec la télé interpellation, il est possible d’identifier un individu à l’aide d’un interphone et un code d’identification préétabli.

 

 

La levée de doutes vidéo :

Grâce aux caméras placées sur le chantier, le centre de télésurveillance voit instantanément les raisons des déclenchements au moyen d’une séquence vidéo

  

et peut ainsi appliquer les consignes préétablies.

 

La dissuasion, les interventions et le gardiennage :

Les interventions :

Lorsqu’un destinataire d’alerte est prévenu d’une intrusion et qu’il décide de lancer une intervention, la télésurveillance pilote l’intervenant.

Un agent qualifié se déplace sur le site pour contrôler les lieux et les accès. À la fin de l’inspection, un rapport approfondi est alors transmis au centre de télésurveillance pour clôturer l’intervention.

Lors d’une occupation avérée, les responsables des lieux sont contactés afin de mettre en place la démarche à suivre, c’est-à-dire, l’appel des forces de l’ordre ainsi que la mise en sécurité du site par un gardiennage approprié.

 

Icone-image-menu: